Pages Menu
Categories Menu

Posted on 6 Mar 2012 in Diócesis, Noticias de la diócesis

[FR] Ste Thérèse revient… sur scène

Ste_Therese

Un an après avoir parcouru toute la Terre Sainte (de mars à mai 2011), la petite Thérèse revient au pays, incarnée par Eva Hernandez dans la magnifique pièce « Sainte Thérèse de Lisieux, histoire d’une âme ». Jouée dans le monde entier, la pièce a reçu une critique unanime. Elle est actuellement en tournée en Terre Sainte grâce à la contribution efficace d’un groupe de Nazareth – dont les Carmélites – où six représentations ont été données avec succès.

Chacun a encore en mémoire le voyage de la petite Thérèse dont les reliques ont parcouru la Terre Sainte de mars à mai 2011. Les fruits de son passage pendant plus de trois mois n’ont échappé à personne. Et voila qu’un an après sa venue, les habitants de cette terre peuvent à nouveau se plonger dans l’âme de celle qui veut « passer (son) ciel à faire du bien sur la terre ». Grâce à la magnifique pièce écrite et mise en scène par Michel Pascal, et interprété par Eva Hernandez* : « Sainte Thérèse de Lisieux, histoire d’une âme».

Seule sur scène pendant une heure, Eva incarne avec force et conviction la petite Thérèse. Un spectacle « vrai et bouleversant » selon les mots d’une carmélite d’Haïfa. En une année, la pièce est devenue un véritable évènement artistique et spirituel en France: 60.000 spectateurs, 380 représentations. Elle a été jouée au théâtre, dans des églises, des sanctuaires, mais aussi dans des hôpitaux, des prisons. « Lorsque je joue, je porte tous ces spectateurs qui nous ont témoigné combien cette pièce les avait aidés » confie Eva Hernandez que nous avons interviewé ce matin 6 mars, avant la représentation donnée au Patriarcat latin de Jérusalem.

A la question de savoir si le fait de jouer en Terre Sainte était significatif pour elle, Eva répond : « lorsque je joue, selon les lieux, une émotion apparait (dans les prisons, dans une église). Ici en Terre Sainte l’émotion est très forte. Je sens que je ne suis qu’un vecteur et qu’un outil au service de Sainte Thérèse. J’essaye d’être pleinement le Verbe, pour pouvoir l’incarner dans l’instant. Le plus justement possible. »

« Jouer en Terre Sainte est unique » précise-t-elle « C’est unique car c’est la Terre Sainte. Je suis sereine en jouant ici. Libre. Je sens une grande bienveillance du public…et aussi une très grande soif. Particulièrement l’autre soir en jouant en Galilée. » (…) « Je crois qu’ici en Terre Sainte, je prends encore plus conscience de l’utilité de mon travail. C’est comme une prière. J’ai conscience de donner une grande prière. » Et de conclure « J’ai l’impression d’avoir reçu un don et de le rendre, ici en Terre Sainte. »

Thérèse est extrêmement adaptée à notre époque

« Thérèse est extrêmement adaptée à notre époque. Elle nous touche par sa simplicité » nous confie Michel Pascal, écrivain et metteur en scène de la pièce. « En écrivant la pièce, précise-t-il, nous voulions, avec Eva, que ce soit Thérèse qui parle aujourd’hui » car, rajoute-t-il, « elle réunit tout le monde ». Ce sont effectivement aussi bien des chrétiens que des musulmans, des juifs, des personnes athées ou des moines bouddhistes qui sont venus voir la pièce. « Thérèse est celle qui rassemble toutes les religions, explique-t-il. Nous sommes impressionnés de voir combien le public est divers. Et aussi par les témoignages que nous avons : des personnes athées reviennent à la messe suite à la pièce, d’autres nous témoignent qu’ils veulent reprendre le chemin de la foi.» Emu, le metteur en scène confie « Thérèse nous impressionne ! Elle bouscule tout par sa petitesse ».

affichetherese

« Rien n’est plus concret que Dieu »

C’est par cette phrase que Michel Pascal et Eva ont choisi de conclure leur pièce. Ils espèrent par cette œuvre et à travers la sainte simplicité de Thérèse « éveiller en chacun la beauté éternelle à travers la beauté temporelle » comme l’a recommandé le Pape Benoit XVI dans son discours de 2009 adressé aux artistes.

Amélie de La Hougue

Prochaines dates des représentations en Terre Sainte :

– le 9 et 10 à l’Ecce Homo à 17h00 en francais (le 9) et en anglais (le 10)
– le 11 au Carmel du Pater Noster

*Diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris



Album Picasa (12 photos)